Patère et éducation bienveillante : L'environnement comme 3ème acteur

 

 

 

 

 

 

Ou comment encourager certaines acquisitions en organisant l'environnement

On ne jette pas son manteau par terre !

Je ne sais pas si je suis là seule, mais cette phrase j'ai dû la répéter 200 fois déjà. Mademoiselle rentre, elle défait son manteau et hop, par terre. Du bienveillant "Ma chérie, il faut ranger son manteau" au plus fatigué "paaaas par teeeeeerre  on a dit !" les jours passent, le manteau vole et moi je suis aussi prévisible que le "bienvenue chez mac donald boooonjour !".

Un peu de théorie :

Avant de résoudre mon problème légèrement répétitif, il peut être utile de rappeler un petit point théorique essentiel, qui vous aidera dans pas mal de situations j'espère (parce que le but c'est quand même que chacun trouve sa propre solution). On a souvent la tête dans le guidon du quotidien et on imagine une situation éducative ou réeducative de façon très linéaire du type : L'adulte apporte un apprentissage à l'enfant, qui se l'approprie. En oubliant notre 3ème acteur.

En vrai, c'est un peu plus compliqué et on s'aperçoit rapidement que les comportements ont un contexte bio-sociaux-environnementale. C'est à dire :

  • Qu'il y a une réalité physiologique à respecter dans l'apprentissage : Il ne vient à l'idée de personne d'apprendre à écrire à un petit de 6 mois parce qu'il n'en a pas les capacités neurologiques. Cela devrait être pareil pour tous les apprentissages.
  • Qu'il y a une dimension sociale avec les personnes autour de l'enfant : l'adulte qui apporte des choses, mais également les autres enfants à imiter, la maîtresse...
  • Et une dimension environnementale. Alors elle souvent on s'en méfie parce qu'on y entend le négatif : Les effets des pesticides, des perturbateurs endocriniens... Mais c'est aussi tout ce qu'il apporte de positif. Les adeptes des pédagogies Reggio ou Montessori par exemple l'on mis au centre de leur modèle éducatif. En créant un environnement adapté on permet à l'enfant de nouvelles expérimentations et de nouvelles acquisitions (sans qu'on intervienne. Au revoir notre toute puissance). Ça veut aussi dire que parfois, pour régler notre problème, c'est sur l'environnement qu'il faut chercher à agir, pas sur l'enfant.

Le bon développement de l'enfant se construit donc avec 3 acteurs : L'enfant dans le rôle principal, avec toute la richesse de ce qui le compose et de fantastiques facultés créatives et d'apprentissage, nous, et l'environnement

En pratique :

Revenons à mon problème de manteau. Ce n'est pas que je n'aime pas me répéter, mais 

1 : Ça fatigue

2 : Ça ne sert à rien.

Il y a une sorte de d'espoir parental qui fait qu'on pense qu'à force de répéter les choses elles vont se produire. Bon on est d'accord c'est faux. Du coup j'ai essayé d'être un peu plus constructive. Au lieu d'analyser la situation par ce qui ne va pas : Elle ne range pas son manteau et le jette par terre, j'ai essayé de voir de manière positive, ce que j'attends réellement d'elle. Qu'elle range son manteau. Ok. Où ? Ben pas par terre d'accord... donc... euh...

...

Voilà. Je suppose que vous aussi vous avez compris.

Plutôt que de lui dire ce qu'elle ne devait pas faire, j'aurais mieux fait de lui expliquer la bonne solution. Ça m'aurait permis entre autre de savoir que des bonnes solutions, elle n'en avait pas à sa portée. 

Les patères adultes sont trop hautes pour elle.

La rampe d'escalier idem.

Mettre sur le canapé ou sur les chaises ça reste du bazar pour elle, ça a la même valeur que de jeter par terre. A son âge elle n'a pas d'échelle du rangement (du bazar le plus bazardique au bazar acceptable). Alors on en arrive à notre environnement : Je lui ai acheté une patère.

Une patère pour ne plus jeter patère (hahaha. J'ai attendu tout l'article pour la placer).

Ici on est pile dans la situation où l'environnement amène au comportement. Elle est fière d'avoir la sienne et de pouvoir faire comme les grands par imitation. Il a suffit de quelques jours pour qu'elle prenne le truc et qu'elle soit contente de pouvoir le faire.

Bien entendu il faut bien choisir l'emplacement de la patère. L'idée est de pouvoir la mettre proche de la porte d'entrée. Si elle est dans la chambre, 1 étage plus haut, il y a peu de chance que ça marche !

Des idées de patères

Moi j'ai des murs avec un horrible crépis et des gaines électriques partout où j'aurais pu accrocher de jolis patères, alors j'ai pris un truc bien moche qu'on pose sur les portes ou les radiateurs dans mon cas. Résultat, je vis ma patère par procuration et je vous montre les belles patères que j'ai sélectionnées pour vous, si vous aussi vous voulez adapter votre environnement à votre petit bout !

Les patères c'est bien, mais il faut garder en tête la praticité de l'objet, notamment pour des petits qui apprennent à accrocher leurs affaires. Je vous ai donc fait une petite liste de patères que je trouve jolies et pratiques pour les petits (à accrocher à la bonne hauteur !)

Mes coups de cœur :

 

 

Mon gros coup de cœur : Les patères nuages que l'on trouve chez le Cochon truffier.

Je vais harceler Papa le geek pour qu'il me trouve un endroit où on pourrait les accrocher.

L'attache est simple et intuitive, les gouttes sont des Stickers donc elles ne gêneront pas les petites mains qui apprennent encore à bien accrocher les affaires.

Et elles sont magnifiques il faut l'avouer.

Quelques autres très belles patères sur leur site, mais un chouilla moins ergonomiques pour nos petits futurs autonomes. Bref, je les adore !


Un autre coup de cœur : Cette patère que j'aime beaucoup avec un aspect très romantique que l'on trouve sur le site Le petit zèbre. Ils y a plusieurs modèles différents si vous êtes moins ours que moi.

 

Le visuel est magnifique, l'enfant peut s'y attacher (sans jeu de mot). 

 

L'attache est aussi simple et intuitive pour accrocher les petits manteaux. Pourquoi ne pas les doubler pour accrocher le petit sac à dos à côté par exemple ?

 

Celle-ci je la verrais bien dans la chambre de Mademoiselle !

Mais aussi :

Quelques possibilités supplémentaires :

Les patères nuages : Là aussi on est sur quelque chose d'intuitif et d'attachant pour les enfants, pour avoir les pieds sur terre et la tête dans les nuages !



Dans le même ordre d'idée de jolies étoiles dans des couleurs douces. La petite boule en bois évite de se faire mal :



Là c'est un peu moins intuitif comme utilisation, mais des oiseaux en bois je trouve ça très joli et je pense que les enfants peuvent vraiment s'y attacher et avoir envie de les utiliser. C'est aussi plus facile à intégrer dans une décoration d'adulte.



Un dernier : Là c'est peut être le système d'attache que j'aime le moins, mais je trouve le style vintage très sympa, et j'aime l'idée de pouvoir écrire le prénom de l'enfant dans la petite étiquette. Ça prépare bien pour l'école !




Et comme toujours si cet article vous a intéressé, rejoignez nous sur la page facebook du blog, ou inscrivez vous à la newsletter pour ne pas rater les suivants !

Écrire commentaire

Commentaires: 0