Activités sensorielles : Oui mais pourquoi ?

 

 

 

 

Bacs de sable, patouillages, petits pieds dans les galets... Les activités sensorielles envahissent les réseaux sociaux. Mais pourquoi on fait ça ?

Nous voyons de plus en plus fleurir d'invitations aux activités sensorielles. Mais savons nous pourquoi nous proposons ces activités à nos enfants ? Certains y voient une cerise sur le gâteau éducatif, un moment de pause un peu ludique au milieu des apprentissages formels survalorisés. Il s'agit pourtant de bien plus que ça, ces expériences fournissant le socle sur lequel tous les autres apprentissages vont s'appuyer, comme les fondations d'une maison.

 

Il serait présomptueux de vouloir aborder tous les bienfaits de ces activités, un livre entier n'y suffirait pas. Mais voici toutefois quelques éléments de réponse :  


La connaissance de son corps :

Nous avons tous en tête un schéma corporel de notre propre corps. Il est de plus ou moins bonne qualité et se réactualise tout au long de la vie. Combien d'entre nous baissent la tête en passant sous un tunnel ? Combien se perçoivent plus gros, mince, petits... Tout cela provient d'un schéma corporel faussé, hors ce schéma corporel se construit à partir des sensations. Quand le tout petit barbote dans sa bassine de coquillettes ou laisse glisser le sable entre ses doigts il construit le schéma de son corps au niveau neurologique. Ce schéma corporel servira non seulement de point d'appui à l'acquisition des coordinations mais également de référence pour appréhender les notions spatiales puis temporelles. Loulou aura plus de chance de devenir bon en géométrie s'il a pu bien explorer son corps que si on lui donne des activités cognitives trop précocement.

La découverte et l'habituation sensorielle :

Le monde est plein de sensations différentes auxquelles l'enfant va être confronté. La nouveauté c'est bien, mais ça peut aussi faire peur. Ces ateliers sont l'occasion de découvrir plein de nouvelles sensations dans un cadre rassurant. L'enfant saura alors faire des liens et ressentir moins d'appréhension lorsqu'il se retrouvera face à une sensation imprévue dans son quotidien. Juju deviendra un aventurier des petits pieds !

La flexibilité et l'adaptation sensorielle :

Au moment de résoudre un problème, l'être humain n'invente rien de nouveau. Il se base sur ses expériences passées pour déduire une réponse adaptée. Il est donc important que ces expériences soient les plus variées possible. C'est grâce à cela qu'il pourra acquérir une autonomie d'action et mieux s'épanouir au quotidien.

Au travers de ces expériences Mimi se constitue un immense répertoire de connaissance dans lequel puiser quand il en aura besoin !

Les compétences motrices :

Ces ateliers sensoriels sont l'occasion de bien des expériences motrices différentes. Observez un enfant qui marche dans des bacs sensoriels. Certaines textures sont instables et lui demandent de savoir réajuster son équilibre. D'autres ne lui plaisent pas trop et il marchera sur la pointe des pieds en visant le mieux possible entre les éléments. D'autres au contraire sont plaisantes et il piétinera ou sautera dedans. Au fil des passages ses choix moteurs sont plus rapides et moins coûteux à mettre en place pour lui.

 

Cela se retrouve aussi au niveau de la motricité fine. Attraper de petits éléments, travailler sa pince, le déliement digital, la préhension des outils proposés, la coordination main-oeil... L'environnement incite à de nouveaux apprentissages à côté desquels l'enfant serait passé si nous ne lui avions proposé que des activités classiques. Là encore il a plus de chance d'avoir une bonne écriture à l'école en ayant débuté par ces activités plutôt qu'en lui donnant uniquement un crayon dès le début.

Les compétences cognitives :

Poupette n'en a pas l'air, mais durant ces activités elle développe son intelligence en découvre les lois de la physique. Piaget parlait d'ailleurs d'intelligence sensori-motrice.

L'enfant va, dans un premier temps, explorer de manière aléatoire et ressentir des sensations agréables. Il va alors rechercher de manière consciente une stratégie pour retrouver ses sensations. Cela peut être une séquence motrice pour un bébé, des coordinations pour les plus grands...

 

Il va également découvrir les textures, les poids, la chaleur... et donc pouvoir créer des catégories. Il y a des choses qui flottent et d'autres qui coulent au fond du bac. Il y a ce qui reste dans les tamis et ce qui en sort... Toutes ces choses qui nous semblent évidente en tant qu'adultes mais qui sont à découvrir pour les enfants. Une fois les catégories acquises ils vont pouvoir les comparer, et donc en tirer des lois générales.

Newton et Archimède peuvent se faire du soucis, Chouchou arrive !

Le plaisir :

Pour la fin, l'élément essentiel : le plaisir ! Avez vous regardé vos enfants devant ces activités ? Ils piétinent, rigolent, jubilent, touchent du bout des doigts avec inquiétudes, attrapent à pleine main... Ce sont des moments riches en émotions et en plaisir ! Et on n'apprend jamais mieux que dans le plaisir ! Multipliez donc ces moments, que ce soit à la maison ou lors de balades en extérieur, et offrez leur l'occasion d'apprendre par eux même ce dont ils ont besoin à ce moment de leur vie.

En conclusion...

Alors en conclusion, on fonce, on y va, on se lance dans le sensoriel ! Melle à presque 3 ans et nous poursuivons régulièrement ce genre d'activités. Cela vous semble tard ? Au cabinet je reçois des jeunes de 8, 12, 16ans qui n'attendent que ce genre d'activités car ils n'ont pas fini d'explorer ces domaines (et combien d'entre nous en profitent pour manipuler un peu dedans ? Qui n'a jamais joué adulte avec le sable à la plage ?).

En bref les découvertes sensorielles sont le socle sur lequel va s'appuyer tout le développement. Vouloir les survoler pour aborder directement des activités cognitives revient à vouloir monter les murs d'une maison sans en avoir construit les fondations. On a l'impression d'aller vite, mais ce n'est pas très solide. Votre enfant est la pour vous le rappeler, alors tant pis si ça tache on expérimente !


Si cet article vous a intéressé, rejoignez nous sur la page facebook du blog, ou inscrivez vous à la newsletter pour ne pas rater les suivants !

Écrire commentaire

Commentaires: 0