Patamania, modeler pour gagner !

 

 

 

 

Quand on joue avec sa créativité, ses constructions spatiales, ses stéréognosies et sa motricité fine !

Voici un jeu qui me faisait de l’œil depuis un moment. Un jeu de plateau où tu crées avec tes doigts je ne pouvais pas passer à côté ! En fouillant un peu je me suis même aperçue que sa créatrice est en fait une kinésithérapeute qui cherchait des idées pour travailler et stimuler de manière ludique, alors hop, je me suis lancée ! Et je vous en parle aujourd'hui.

A- Le jeu de base

1- Le contenu :

 

 

 

 

  • 55 cartes avec 6 noms d'objets à modeler (en 6 langues !)
  • 4 pots de pâte à rêve 
  • 1 sablier d'une minute
  • 1 dé
  • 1 plateau de jeu
  • 1 règle du jeu (en plein de langue)

Sur la boite il y a maqué que c'est de la pâte à modeler mais pas du tout, c'est de la PATE A REVE. Et ça, c'est un peu THE bonne surprise quand tu ouvres la boite. 

Pour vous présenter mon amour pour la pâte à reve il faudrait un article entier (promis j'en ferai un un jour) voir une vidéo. Mais en gros c'est la rolls de la pâte à modeler. Elle est ultra douce, ne colle pas, peut se parfumer, rebondi, est un régal à manipuler... Tous les gamins en sont dingues ici. 

Attention toutefois : La pâte à rêve demande un peu d'entretien : A la fin de chaque utilisation il faut la passer 2 secondes sous l'eau et bien la mélanger (ça colore les mains mais ça part à l'eau. C'est le moment craspouille qui me plait moyen, mais ça se mérite la pâte à rêve !) sinon elle sèche. J'ai fait ma quiche j'ai oublié de le faire sur la bleue et c'est vrai que ça ne pardonne pas. En tant que journaliste sur le terrain je tente une réhydratation progressive, et pour l'instant son état s'améliore. Dans tous les cas on trouve des recharges (et au pire on peut remplacer par de la pâte à modeler mais c'est moins fun).

 

2- La règle

Le jeu est à partir de 7 ans, non seulement parce qu'il faut savoir lire mais parce qu'en plus les mots à dessiner ne sont pas évidents.

Il y a deux types de règles, en individuel ou en équipe. Ces règles en font un bon jeu en famille ou entre amis, avec les grands. On lance le dé, tire une carte et modèle avec la pâte à rêve le mot désigné par le nombre du dé, en 1 minute. Le but est bien sûr que faire deviner son mot aux autres. Il y a également des malus pour ceux qui trichent ou ne respectent pas la règle et si on fait 6, on recule !

Les cases du plateau nous indiquent comment nous devons modeler :

  • sans contrainte
  • En écrivant avec des petits rouleaux
  • Les yeux fermés
  • D'une seule main
  • Dans le dos ou au dessus de la tête.

 

 

 

 

 

Un exemple de carte. Pas évident pour certains mots !

Bref avec les grands c'est super, à la maison c'est extra mais vous vous doutez bien qu'en séance, on adapte !

3- L'intérêt du jeu

L'intéret du jeu est rapide à voir :

  • Développer les praxies par le modelage des objets
  • Augmenter le tonus
  • Renforcer la pince
  • Travailler la sensorialité
  • Gérer la notion du temps : Certains arrachent un bout de pâte à rêve en disant "voilaaa" de peur de ne pas finir à temps, d'autres oublis qu'il n'y a qu'une minute !
  • Diminuer l'impulsivité : Aucun mouvement d'aide, aucun indice autorisé... beaucoup n'arrivent pas à se retenir d'aider ! Quand on modèle un peigne difficile de ne pas faire le mouvement, surtout quand on arrive vers la fin du temps !
  • Les stéréognosies les yeux fermés 
  • Les visualisations mentales (dans le dos ou au dessus de la tête)
  • La cohérence centrale : Alors ça c'est très spécifique à l'autisme. Ce sont des enfants qui peuvent avoir un grand sens du détail mais ne pas replacer dans un contexte. Par exemple, si ils doivent modeler des cils, ils vont vous faire un petit boudin. Mais ils ne vont pas penser à l'accrocher à un œil. 
  • La flexibilité mentale : Si les copains ne trouvent pas il faut être capable de changer de stratégie !

Bref c'est un jeu qui, devant son apparente facilité, est très complet. A noter une très bonne idée : on modèle soit même son pion au début de la partie. Et ça c'est une grande source de fierté pour les enfants (et je peux vous dire que vous n'avez pas intérêt d'en écrabouiller un par hasard).

B- Les adaptations :

Pour pouvoir l'utiliser plus fréquemment au cabinet on peut faire quelques adaptations. D'autant plus que quand on sort un jeu, c'est généralement parce que la personne à des difficultés dans le domaine !

1- Simplifier les règles :

 On peut par exemple simplifier à l'extrême en ne proposant que de modeler sans contrainte. Le plateau permet d'avancer et de structurer le temps de jeu tout de même. On peut également supprimer les pénalités pour les 6 et les mouvements ou petits indices.

2- Limiter les situations d'échec :

Pour certains les contraintes sont tentantes à tester mais peuvent être vraiment dures à surmonter. Rester bloqué sur une case pendant que les autres avancent ce n'est pas facile, du coup on a rajouté une règle : On applique la contrainte uniquement au premier essai. S'il y a échec la fois d'après on fait sans contrainte !

3- Pour les non lecteurs :

On a des grands qui n'ont pas la chance de savoir lire, ou des plus petits avec qui modeler est intéressant. Dans ces cas là on peut passer par des cartes visuelles. Pour l'instant je n'ai pas eu le temps de les fabriquer (ni l’énergie) alors j'utilise certaines cartes du lynx ou de d'autres jeux et ça marche très bien. 

4- Pour les manques de créativité :

Dans certaines pathologies il est très difficile d'imaginer une création à partir d'un mot. Ils peuvent parfois copier sur photo si elle est simple.

Au fil des parties il est possible de photographier les réalisations bien représentatives pour fabriquer un stock de cartes "modèles" à reproduire.

5- Créer du lien dans une dynamique de groupe/binôme :

C'est connu, rien de mieux pour être amis que d'avoir un ennemi commun. Ben là, c'est moi.

Les enfants modèlent à tour de rôle pour se faire deviner. Moi je ne modèle pas. S'ils trouvent avant moi ils avancent. Si je trouve le mot c'est moi qui avance. Bien entendu je m'en sert pour doser les indices. Je ne trouve pas de suite et je réponds dans une catégorie proche si j'ai une idée. Renforcement des liens garanti !

C- Et je le trouve où ce super jeu ?

Vous aurez compris, moi je l'adore malgré le petit entretien qu'il demande. Les enfants du cabinet aussi (Mademoiselle adore me faucher la pâte à rêve elle). 

 

Il ne me semble pas l'avoir vu dans les grandes surfaces proches de chez moi, mais vous pouvez le trouver facilement ici !


Quelques images :

Quelques souvenirs de nos parties :

 

 

 

Là vous pouvez vous moquer, cette oeuvre d'art est de moi (oui oui, j'ai mis une minute pleine pour ça).

Je ne vous dit pas ce que c'est,  je vous laisse une chance de deviner et de me le dire en commentaire !

 

 

Le mot "dynamite" vu par un jeune garçon qui vient (entre autre) pour une dysgraphie. On voit bien ici que ce n'est pas que la construction du schéma moteur des graphies qui pose problème, mais la structuration spatiale des lettres également

 

 

Ludo, autiste devait faire deviner le mot "oreille". Il a donc fait un petit tas de pâte.

Lorsque je lui ai dit "peut etre que tu peux penser à quoi ça s'accroche" il m'a répondu en me regardant comme si j'étais dingue "ça s'accroche nulle part !".

C'est aussi ça la cohérence centrale, des détails qui font parti d'un tout. Là il venait de comprendre pour la tête !


Et comme toujours si cet article vous a intéressé, rejoignez nous sur la page facebook du blog, ou inscrivez vous à la newsletter pour ne pas rater les suivants !

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Myriam (vendredi, 06 avril 2018 20:52)

    Lady Vashj !!!!!! Le nain pense que c'est Calin!