DIY motricité fine : La rivière aux crocodiles

 

 

 

 

Une petite fabrication éclair et ludique pour la maison et les séances

Bon soyons honnête, j'adore les jeux, les dénicher, les commander, découvrir le matériel, ce qui est joli, bien pensé... Mais il parait qu'il y a un truc qui s'appelle "le budget" qui existe, et qu'on ne peut pas en acheter à volonté sinon il explose le pauvre. Alors on fabrique des petits trucs pour créer de la nouveauté en séance ou pour travailler précisément un mouvement ou une fonction (pour ça on n'est jamais mieux servi que par soit même).

Et on peut même le faire à la maison parce que pour les enfants, c'est rigolo.

Voilà donc une toute petite idée de DIY très rapide à faire et qui me sert régulièrement au cabinet.

Le matériel :

Pour votre rivière il vous faudra :

  • Un morceau de carton idéalement bleu
  • Des œillets
  • Facultatif de quoi plastifier

 

Il suffit de découper des bandes de carton bleu de la longueur souhaitée. Attention, plus la bande est longue plus elle va demander de coordonner d'autres articulations du bras en plus de la motricité fine. Les miennes font la longueur d'une feuille A4.  

J'ai fait deux types de bandes : Une avec des crocodiles et des poissons à grosses dents, et une rivière sans danger. Je les choisi en fonction des enfants. Certains trouvent un aspect très ludique et amusant aux crocodiles qui pourraient croquer les doigts ! Pour d'autres c'est anxiogène alors ils ont la rivière calme et ne veulent pas se mouiller les doigts/pieds. 

J'ai plastifié les miennes pour allonger leur durée de vie !

L'activité :

Elle est toute simple, il faut "marcher" jusqu'à l'autre côté de la rivière sans mettre les pieds dans l'eau. Les œillets permettent de viser "au milieu" (augmentent les indices visuels tout en laissant une marge d'erreur) et d'avoir un léger feedback sensoriel. Si vous n'en n'avez pas vous pouvez quand même les remplacer par des gommettes ou des dessins de rochers.  

C'est une activité qui permet de travailler la motricité fine, particulièrement les coordinations visuo-manuelles, le tonus, les coordinations entre les doigts et le déliement digital. J'ai plusieurs réglettes avec des espacements différents pour pouvoir jouer sur la difficulté de ce déliement. 

Il m'arrive également de proposer des parcours avec plusieurs réglettes et des virages... à faire debout !

Les variantes :

On peut surement inventer des tas de variantes, en voici quelques unes :

  • Marcher sur les articulations ou sur la deuxième phalange
  • Chercher le caillou suivant au toucher, les yeux fermés pour travailler en prime l'organisation spatiale et les stéréognosies
  • Faire sauter un stylo de rocher en rocher pour travailler les coordinations visuo-manuelles avec un outil scripteur. Mes rivières et œillets étant plastifiés je leur fais faire avec un véléda : Ils ont un feed back de où leur stylo est passé, et ça s'efface très bien parla suite

Voilou, j'espère que ce petit DIY vous aura intéressé ! A vos ciseaux et c'est parti !

Et comme toujours si cet article vous a intéressé, rejoignez nous sur la page facebook du blog, ou inscrivez vous à la newsletter pour ne pas rater les suivants !

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Miss Psychomot (mardi, 16 janvier 2018 21:32)

    ❤️ Idée simple et facile à reproduire... Peut être vais je le faire faire par des petits patients qui ont besoin d'être stimule au niveau attentionnel tiens ! �

  • #2

    Timcha (samedi, 10 février 2018 08:20)

    Merci beaucoup pour ce partage. Je suis toute nouvelle enseignante et je trouve cette idée très chouette!